Les Bienveillantes

Publié le par Yvan Hladky

Bad Sex 2009
par Yvan Hladky

Le prix Goncourt 2006, Les Bienveillantes de Jonathan Littel.

 


Un jeune auteur New Yorkais, qui a passé son enfance en France écrit son premier roman de 1405 pages (Gallimard, folio) sur l´histoire d´un officier Nazi qui aimait la musique classique, organisait les executions de Juifs et se cachait après la guerre en France. Ce roman a franchi d´un seul coup deux fois le seuil du Parnasse et vient de recevoir un autre prix moins prestigieux... de la plus mauvaise scène sexuelle.

 

Une citation :

" En fait, j'aurais tout aussi bien pu ne pas écrire. Après tout, ce n'est pas une obligation. Depuis la guerre, je suis resté un homme discret; grâce à Dieu, je n'ai jamais eu besoin, comme certains de mes anciens collègues, d'écrire mes Mémoires à fin de justification, car je n'ai rien à justifier, ni dans un but lucratif, car je gagne assez bien ma vie comme ça. "

 

Literary Review  Bad Sex in Fiction award *)

Nous allons essayer de commenter Les Bienveillantes, leur causes et leurs effets bénefiques ou maléfiques sur la littérature contemporaine dans un prochain article de critique littéraire.
______
*) Le Prix  Bad Sex in Fiction award vise notamment les auteurs qui abusent trop des  passages décrivants les actes sexuels du type plutot obscène ou pornographique sans contexte direct avec les oeuvres littéraires se disantes sérieuses.

 

Pour approfondir votre recherche nous recommandons :

   

LIEN IMPÉRATIF VERS LES CRITIQUES ET COMMENTAIRES

LIEN TRÈS UTILE VERS LE MOTEUR BLUEWIN SUISSE
LIEN UTILE VERS Literary Review
LIEN UTILE VERS Les Bienveillantes de Jonathan Littel

LIEN UTILE VERS Die Wohlgesinnten von Jonathan Littel
LIEN UTILE POUR RECHERCHES APPROFONDIES

 

 

 

Bad Sex 2010

 Literary Review  Bad Sex in Fiction award

est accordé cette fois-ci à une comparaison de l´acte sexuel à la collection d´insectes dans le deuxième roman de (à suivre)

 

Publié dans Critique littéraire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article