L’espace restera le nom de la fidélité : Un char d´assaut

Publié le par Yvan Hladky

L’espace restera le nom de la fidélité. Il dessine l’espoir sans y prendre part, la liberté acquise le creusera au fond de la Rue de la Gaîté. Oh, Chèvres cornues, sauvez vous

Un char d´assaut



 


Yvan Hladky



Dans les rues dénudées nous nous approcherons du temps d’émeraude divisé où chacun pourrait lui parler, chacun peut être ?

Elle cherche et cherche dans les regards. L’espace restera le nom de la fidélité. Il dessine l’espoir sans y prendre part, la liberté acquise le creusera au fond de la Rue de la Gaîté : Les faisceaux lumineux des lasers aux discothèques l’écrivent dans le ciel gris et la descente au long des rues le marque de ses reflets. Ma solitude est son trésor où je me repose, éclairée de loin par la lune au dessus des marécages vendéens de notre conscience, les bois profonds aux arbres pleins de longues racines entremêlées se couvrant de myosotis dans la brume. A l’horizon les moteurs des chars hurlent soudain et les éclairs des détonations montent au dessus de toute autre perception. Cette lueur est encore loin pour qu’elle ne tombe pas ? Que tout chacun éblouisse, se retourne et s’en va ! Oh, Chèvres cornues, sauvez vous, le temps futur ne le permettra pas un jour, prendre part juste en Avril ?

Déjà ! Chacun pourra lui parler, chacun peut-être. L’espace parcouru de la fidélité lui donne son nom.


© copyright Yvan Hladky, Paris, 2006



AVIS


Ce texte est un poème en prose inspiré par le vocabulaire de René Char et déconstruit avec les outils du postmoderne : Le palimpseste et les allusions et syllogismes offensifs cachent le message brouillé en conservant le fading du secret. A vos claviers, laissez toute pitié se reposer, voyez les chars d’assaut sortants des coins sombres des rues Hausmanniennes !


CITATION


Il cherche son pareil dans le voeu des regards. L’espace qu’il parcourt est ma fidélité. Il dessine l’espoir et léger l’éconduit. Il est prépondérant sans qu’il y prenne part.
René Char : Eloge d’une soupçonnée
© copyright citation Editions Galimmard, Paris, 1985

Publié dans Yvan Hladky

Commenter cet article