Entre la réalité et le rêve, entre le présent et le passé

Publié le par yvan Hladky

Entre la réalité et le rêve, entre le présent et le passé, voyez vous un pont, une passerelle? Voyez vous encore les affiches jaunes, Nevers ?
Voyez les affiches jaunes, Nevers !



Yvan Hladky


La ville de Paris des souvenirs ou romans et la ville réelle étaient réunies même avec ce théâtre de l’Odéon et le resto bleu clair en face, cherchez le libraire de Shakespeare au numéro douze de la rue, et Nevers aussi, je ne dois pas l’oublier, mon Nevers du Palais Ducal aux peupliers rangés le long de la Loire, c’est Nevers de l’Hiroshima et mon Nevers à la fois, je dois y penser encore un peu afin de formuler une définition vague des qualités cohérentes et surréelles des ondes du temps écoulés avec touts ces gravitons et higgs parce que le soleil atteint à ce moment directement la pointe de la tour de l‘église Saint Germain, Sophie devrait enfin venir de cette réunion de Neuilly, les deux homos et la fille au livre sociologique ont déjà disparu de la terrasse des deux Magots, tout est changé et je pensais soudain en tchèque « myslím na to všechno » l’année passée cette pensée m'obsédait sur la route de Toulouse à Biarritz de telle sorte que je ne pouvais plus m'en débarrasser, la côte lointaine de l'Atlantique s’approchait, alors j'ai vérifié d'un seul clin d'oeil le droit de certaines rues, des coins sombres aux affiches d'avoir persisté si longtemps dans la continuité du temps : Voyez les affiches jaunes et les multicolores !



(c) copyright Yvan Hladky, Paris 2006 

Publié dans Yvan Hladky

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article